La Gazette de la grande ile

Pour les trésors du Melaky : Mobilisation des cadres

Publié le 11 mars 2022

Du  temps  de la  colonisation  déjà, la  région  du  littoral qui arrive  jusqu’à Besalampy a fait l’objet d’un  intérêt  très  particulier  par les  chercheurs. Les  richesses  du  sous-sol de  cette partie  du littoral du littoral jusqu’à  Besalampy ont  été  répertoriés mais  n’ont pas  pu  être  exploités à  cause  des  évènements de 1947. Les données qu’ils ont  récoltées  en la matière représentent  des indices prometteurs pour l’avenir  de  toute la  région. Encouragés par la dotation en matériels et  engins pour  grands  travaux  faite par le  Chef  de l’Etat au  Gouvernorat, les  cadres  natifs  du Melaky ont  décidé  d’apporter leur  soutien aux  efforts  de  redressement  national. Sous l’égide du  gouverneur ils ont  décidé de se  réunir  en  conclave  au  domicile du président  de l’Association  des  Cadres et Intellectuels du Melaky.  A  l’ordre du  jour, il  était  question  de  manifester la  reconnaissance  de la  région  au  Chef  de l’Etat pour l’intérêt  qu’il porte aux  habitants de  cet  endroit qui  a toujours  été oublié par les  dirigeants.

Dans la  foulée, le  groupe a  estimé la  nécessité  de  faire  valoir le potentiel  économique  et les  richesses naturelles  de la  région. C’est là-bas que  se  trouve le  gisement  de  Bemolanga  et le prolongement  du filon  de  fer  de  Soalala et les  réserves  de matières premières  exploitées par Madagascar Oil. On y trouve aussi des sites aurifères qu’exploitent déjà en cachette des  Chinois déçus par le projet  de  Soalala. Selon des experts les  réserves  en goudron  sont  estimées à plus  de  1 milliard de  tonnes. Avec l’héritage en documentations laissé par feu le Dr. Razafimbelo Eugène, un éminent spécialiste en produits pétroliers et les connaissances  en la matière  d’un  autre  expert Georges  Rasamimanana, l’entité  réunie  est  sûre de pouvoir  apporter son  soutien au pouvoir pour l’exploitation efficace des  huiles lourdes  de  Tsimiroro et les gisements  de  Bemolanga. Lors de la  réunion chez Razanakoto  Jean  Chrysostome, la présence de compétences  telles  que Razakarison, Bano  Georges, Rakotomamonjy Georges, Mario  Fernandez,  Edmond, Alexandre Andriamboa-

vonjy, Sambalis Jérôme, Fanorenana Evariste Gaetan, tous des cadres ayant  fait leurs preuves dans leurs  secteurs respectifs, la  décision  a  été prise de préparer le  terrain. Ils  envisagent de  faire  de la  région  du Melaky la pierre  angulaire d’un  futur de l’industrie pétrolière et l’approvisionnement en  carburants, kérosène et  autres produits pétroliers.  Ils  rêvent  de transformer le territoire en levier du  développement  de la population  locale et de l’île  toute  entière.

Noël Razafilahy

Lire aussi