La Gazette de la grande ile

Santé publique : Le ministre Zely, trop gourmand

Publié le 15 mars 2022

Parmi tous ces futurs-ex-ministres qui vont bientôt quitter leur fauteuil douillet, c’est le ministre de la santé publique qui est classé parmi les plus filous. Ne vous fiez pas à son apparence timide et flegme, c’est un super businessman. Outre son statut de professeur titulaire en médecine, et bien sûr son rôle au sein du ministère, Zely Arivelo Randriamanantany est également propriétaire d’un laboratoire privé sis dans un endroit bien placé de la capitale. Ce laboratoire privé, Laboratoire Excellence, est localisé non loin des grands établissements hospitaliers de la capitale, à Mahamasina. Son affaire marche si bien que le professeur est devenu de plus en plus gourmand, surtout qu’il tient le ministère de tutelle, celle de la Santé publique. Tout le personnel de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona et celui de Befelatanana sont unanimes par rapport à la pingrerie de ce ministre. Il est tellement avide de richesses qu’il n’a pas livré tous les intrants et fournitures de laboratoires pour ces deux établissements. Ce qu’il fallait démontrer. Vu que les hôpitaux publics ne peuvent pas prendre en charge les analyses médicales, il faut impérativement rediriger les patients dans la clinique privée de monsieur le ministre à Mahamasina, et toutes les analyses doivent être faites chez lui. Toutes les demandes d’analyse sont notées et dressées en listes et gare aux médecins et chefs de laboratoire qui n’envoient pas les patients au Laboratoire Excellence. Bon nombre de médecins en sont victimes et sont affectés dans l’immédiat. Il n’y a pas un jour que le bon Dieu fait sans que le professeur Zely ne fasse des excès de ZEL. Qu’est-ce qu’il va encore raconter à la Maman Rajoelina pour s’excuser ou pour garder son poste. Maman Olga est spécialiste pour intervenir auprès de son fils président pour garder ou aider ses ouailles d’Ambohibao. Malgré les scandales autour du ministère de la Santé publique (comme le non-paiement du personnel des centres de traitement Covid-19, les suspicions de corruption autour du recrutement des agents…) et celui du ministre Zely Arivelo Randriamanantany (aussi impliqué dans une affaire de détournement de deux milliards d’ariary en 2020 alors qu’il était encore directeur général de fournitures des soins), Maman Olga osera-t-elle encore interférer dans les affaires de l’Etat ?

La Gazette

Lire aussi