La Gazette de la grande ile

Mode de gouvernance actuel : « Ampireveo ny Vahoaka »

Publié le 17 mars 2022

Un jour, lors de la célébration de la fête nationale, un artiste renommé disait devant une foule en attente de ses prestations à Mahamasina que le Président lui avait demandé ; je cite : « Ampireveo ny Vahoaka ». Serait-ce le mode de gouvernance actuel ? Effectivement, toute la foule était à la fête et elle avait oublié la souffrance de la vie dure qu’elle traversait quotidiennement depuis des années ; et ça avait marché. «Ampireveo ny vahoaka » est-ce que ce serait la méthode politique du régime pour faire endormir la majorité des Malagasy dépourvue d’informations utiles pour leur émancipation ?

Le pays serait-il géré comme une industrie du divertissement, de médias ou de la publicité en mettant en œuvre un plan d’ action pour « Ampireveo ny vahoaka » Le régime a mis en œuvre un programme de communication très supérieure à la moyenne locale ; le programme est financé et entretenu par une partie des impôts des contribuables malagasy, mais aussi ceux des pays amis de Madagascar ; le résultat que tout le monde constate est que la majorité des Malagasy s’ est endormie et s’est complètement désintéressée des affaires nationales; une majorité qui se lève le matin les poches vides et sans savoir si elle va pouvoir manger.

Au lendemain des élections de décembre 2018, la principale raison de la grande espérance de la majorité des Malagasy était le changement en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption, mais le résultat est là : l’opinion publique nationale constate l’inefficacité et l’inefficience du gouvernement. Les promesses et les ambitions affichées en 2018, ne se concrétisent pas. La gouvernance tend même à être mafieuse. Les intérêts généraux s’effacent au profit de certains intérêts particuliers de groupes d’opportunistes, pas toujours convergents. Le régime agit sans aucun respect de l’orthodoxie en matière de bonne gouvernance et de transparence, disait diplomatiquement la communauté internationale.

Sept mois après le dernier remaniement, la Présidence a communiqué le mercredi 9 mars 2022 pour annoncer l’évaluation des ministres et le remplacement de quelques ministres. Ça y est, tout le monde a commencé à rêver pour de ne pas s’endormir. Les esprits se sont excités pour espérer un changement du gouvernement pour de bon le dimanche 13 mars 2022, mais … les rêves ont continué en attendant le décret présidentiel concrétisant le remaniement. Ce qui est sûr : le capitaine de l’équipe nationale « Barea version affaires nationales » restera, malgré l’échec au niveau national et international. On remplacera quelques membres de l’équipe par des meilleurs joueurs répondant au critère : « Antsika izao ny fitondrana »

En attendant, la majorité des Malagasy continuera de rêver que le développement du pays et l’amélioration du sort de la majorité des Malagasy seront prioritaires et la prédation et la corruption, «marque de fabrique de l’ancienne équipe nationale « Barea » version affaires nationales, seront classées ailleurs !

Zaza R

Lire aussi