La Gazette de la grande ile

Objectifs du dernier remaniement : Prochaines élections présidentielles, Le triangle du Nord isolé

Publié le 24 mars 2022

La RN6 a été complètement réhabilitée en 2006 avec 10 cm de bitume, mais non entretenue correctement malheureusement.

Quinze ans plus tard, septembre 2021, pose de la 1ère pierre  (une de plus !) du lancement des travaux de réhabilitation de la RN6 netre Ambanja et Antsiranana. Mais jusqu’ici, on attend toujours le début des grands travaux !

En revanche, la portion entre Ambanja et Port-Bergé est devenue pratiquement une route secondaire impraticable pendant la saison pluvieuse, situation aggravée par Gombe le dernier cyclone.

La région Diana est désormais isolée une grande partie de l’année, renchérissant le prix des PPN et rendant difficile l’administration de cette zone excentrique.

Le transport par avion reste la seule possibilité, mais le prix des billets d’avion restera cher et réservé à l’élite et aux riches, tant qu’on accepte que Ravinala Airports impose une taxe d’éroport de 20€, en nette augmentation par rapport à ce que facturait ADEMA. Même les frais de parking ont été augmentés exagérément.

Déjà, s’agissant d’un service fourni à Madagascar, la réglementation prévoit une facturation en ariary comme ADEMA le faisait et non en euros. Si le gouvernement veut démocratiser réellement le transport par avion, il faudrait commencer à imposer à Ravinala une baisse de cette taxe d’aéroport à son niveau antérieur, et en ariary, svp.

C’est une des raisons pour lesquelles la Gazette a toujours dit que les deux portes d’entrée Ivato et Nosy Be sont stratégiques et l’Etat doit en reprendre le contrôle et la gestion.Mais ce régime ne semble pas conscient des impacts de la perte de contrôle de ces aéroports. Ce régime n’a repris que le contrôle d’Airmad en évinçant Air Austral, alors que la gestionde ces aéroports est autrement plus stratégique. On verra bien si le nouveau ministre AVI, ancien haut cadre d’Airmad, en prendra conscience et arrivera à persuader le gouvernement d’aller dans ce sens.

Malgré cette situation relative d’isolement de la région, le FITEFA (Fikambanan’ny Teraky ny Faritany Antsiranana) soutient Rajoelina et le remercie pour les 5 ministres issus du Triangle du Nord (Vohémar, Anivorano, Antalaha, Sambava, Ambilobe). Cette déclaration nous donne un nouvel éclairage sur les tenants et aboutissants du dernier remaniement.

  • TGV, Freedom, ADN et Ratsirahonana derrière Rajoelina

Et c’est à travers ce prisme qu’il faut sans doute lire les décisions concernant le remaniement : En avant toute vers les élections présidentielles 2023 ! C’est le seul objectif actuel, et le reste devient secondaire et passera après.

C’est comme cela qu’il faut comprendre la reconduction du ministre cyclope à roulettes Tinoka Roberto. Rajoelina estime qu’il est incontournable s’il veut garder la majorité de voix des électeurs de Tuléar.

Même topo pour Mamasosy avec son parti Freedom et Edgar Razafindravahy avec son parti ADN(Arche de Noé renommé Antoka sy Dinan’ny Nosy). Rajoelina pense que les avantages de leur reconduction dépasse les inconvénients éventuels, s’agissant des futures élections.

Quant à l’AVI de Ratsirahonana, en septembre 2021, il avait souligné que l’AVI est la seule formation de l’IRD à ne pas être représentée au gouvernement. En octobre 2021, il récidive et a dit à Ambositra que l’AVI ne présentera pas de candidat en 2023, mais fera le tour des candidats en lice avant de prendre une décision.

Message reçu cinq sur cinq. Ratsirahonana vient de dire être satisfait de la nomination de deux ministres AVI, Ranjatoelina aux transports et Olivier Rakotomalala aux mines.Peu importe s’ils sont réellement les bonnes personnes aux bonnes places ! Néanmoins, il a dit que c’est sa position personnelle, car il n’entend pas briser une amitié de quinze ans (cela rappelle l’amitié de 30  ans de Jacques Chirac et d’Edouard Balladur). Est-ce à dire que le parti AVI pourrait choisir de soutenir un autre candidat ?

D’autres ministres sont comme celle de la population Soafilira, soutenus par la famille Rajoelina.

  • Propagande avant la lettre

Après le remaniement, Rajoelina a fait une tournée de propagande dans la région Analanjirofo. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier cette tournée. Remarquons qu’il n’a pas utilisé les hélicos de l’armée, leur préférant l’affrètement de l’hélico du Programme alimentaire mondial.Que pensent nos miltaires de cette manque totale de confiance en notre armée ?

Il n’a pas trouvé jusqu’ici ni le temps ni les moyens d’aller visiter Ikongo où on a déploré plus d’une centaine de morts après les cyclones. Sans doute parce qu’il n’y a rien à inaugurer ! Les électeurs de cette région, qui sont obligés d’utilser le système D pour pouvoir circuler, en jugeront certainement.

Les opérateurs touristiques de Mahajanga réclament également le retour des vols internationaux. Ce régime finira-t-il par ne plus faire la sourde oreille ?

En résumé, ce gouvernement est donc leprincipal bras armé de Rajoelina en vue des prochaines élections présidentielles. C’est à travers ce prisme que l’on pourra analyser et comprendre les futures décisions de ce gouvernement.

Si le ministre coach de votre région n’est pas parmi les très proches de Rajoelina, ne comptez pas sur le gouvernement et prenez votre courage à deux mains comme la population du côté de Befotaka  et de Midongy. Eux n’attendent plus rien des autorités, ils ont compris et ont pris les bêches, pelles et brouettes, et pratiquent l’HIMO sans paiement pour réhabiliter leur route, sous l’impulsion du père Anton Kerin.

La Gazette

Lire aussi