La Gazette de la grande ile

Patsa Fotsy : Au pays des souffleurs de pommes de terre

Publié le 31 mars 2022

Andry Andriatongarivo, alias Patsa Fotsy est à la conquête du poste de Vyvato Rakotovao. En effet, il fait actuellement de lobbying auprès du président de la république, du ministère de l’Intérieur et du Sénat, d’après des sources dignes de foi qui veulent garder l’anonymat, pour être nommé gouverneur de la région Vakinankaratra, d’autant plus que sa femme qui n’est autre que la ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Rakotondrazafy (alias Mama Sôsy selon les mauvaises langues) est la ministre coach de la région. Ce serait le prix de son limogeage au poste de secrétaire général du ministère de l’Energie et des hydrocarbures. C’est ce que craignait l’opinion publique après l’annonce de son limogeage. Ce fût mi-figue, mi-raisin. En effet, on appréhendait déjà que Patsa Fotsy n’accepterait pas aussi facilement d’être viré et qu’en échange (de son silence certainement), un autre poste lui serait servi. Il faudrait croire que Patsa Fotsy fait partie de ces personnages qui, malgré leur incompétence (comme le ministre Tinoka Roberto), leur immortalité et image souillée par des scandales (comme la ministre Lalatiana Rakotondrazafy) restent inamovibles. A titre de rappel, Andry Andriatongarivo, alias Patsa Fotsy a défrayé la chronique suite à l’infidélité de sa femme qui l’a conduit à tirer sur son rival ; les insultes envers son supérieur, le ministre de l’Energie ; les innombrables menaces ainsi que les violences perpétuées sur ses anciennes copines.

C.R.

Lire aussi