La Gazette de la grande ile

Mali: Désespoir de la France

Publié le 05 mai 2022

Le Mali est mécontent de l’ingérence de la France dans ses affaires internes. C’est pourquoi, le Chef de l’Etat AssimiGoïta, a ordonné avec justesse le départ de son territoire des forces françaises, avant de suspendre les émissions de Radio France Internationale (RFI) et France 24 suite à un communiqué de la Haute Autorité malienne de la Communication. Celle-ci a constaté les mensonges de RFI et France 24 qui ont relaté que les forces militaires maliennes auraient commis des atrocités sur des civils dans le nord du pays. Vu le soutien de la population malienne au Chef de l’Etat AssimiGoïta, la France n’a pas eu d’autre choix que de retirer ses forces armées, marquant ainsi la fin de l’opération militaire dite Barkhane, qui était supposée lutter contre les salafistes djihadistes dans le Sahel. Si la France ne remet pas en cause le départ de ses troupes du Mali, elle réclame toutefois le maintien sur place de RFI et France 24, par l’intermédiaire de France Médias Monde (la maison-mère de RFI et France 24). Cette demande s’explique par le fait que RFI et France 24 sont de puissants outils du néocolonialisme français. Cette radio et cette télévision excellent dans l’art de diffuser de fausses informations. RFI et France 24 ont pris l’habitude de salir, jusqu’à la déstabilisation, les régimes africains qui n’obéissent pas au doigt et à l’œil aux injonctions de l’Elysée et du Quai d’Orsay.La France se prend pour le phare de la civilisation et RFI et France 24 en sont ses porte-paroles. La demande de France Médias Monde de suspendre la diffusion de RFI et France 24 au Mali traduit la panique de Paris de voir une contagion de l’exemple malien dans toutes les anciennes colonies francophones. La France sera affaiblie si ses deux instruments de propagande perdent de leur influence en Afrique. Il faut espérer que les autorités malgaches suivront sans trembler l’initiative malienne si RFI et France 24 prennent le risque de diffuser de fausses nouvelles avant et pendant l’élection présidentielle de 2023. On retiendra que le Chef de l’Etat AssimiGoïta est un véritable héros qui marche droit dans ses bottes puisqu’il vient de dénoncer en toute logique les accords de défense entre son pays et la France.

Folojaona

Lire aussi