La Gazette de la grande ile

Scooter : Permis obligatoire !

Publié le 07 mai 2022

Ces temps-ci, d’innombrables accidents mortels de motards ne laissent plus personne indifférente. Des jeunes et des moins jeunes en sont victimes : certains meurent par l’imprudence des autres conducteurs et malheureusement, nombreux meurent par méconnaissance du code de la route parfois et malheureusement, par imprudence. La circulation à Madagascar et particulièrement dans la capitale, fait que les déplacements en deux roues sont privilégiés aux déplacements en voiture : plus rapide, plus économique. En effet, l’état des routes, les rond-points qui deviennent des arrêts de bus font que se déplacer en voiture fait perdre énormément de temps dans les embouteillages si bien qu’il est préférable de se déplacer en deux roues, si bien qu’il est préférable même de ne plus prendre le transport en commun, mais de prendre les taxi moto. Les deux roues sont dans notre quotidien et facilitent la vie de bon nombre d’entre nous… Malheureusement, certains conducteurs de deux roues ignorent ou violent le minimum du code de la route, notamment les règles du dépassement. Bon nombre d’entre eux font des dépassements à droite et prennent des risques inconsidérés ce faisant. Malheureusement également, certains conducteurs ont une fâcheuse manie à s’en prendre aux deux roues et semblent même parfois tout faire pour leur bloquer le passage. Il en est de même pour certains conducteurs de deux roues, adeptes de sensations fortes qui jouent avec la mort sur les rares belles routes de la capitale, là où ils peuvent tester la puissance du moteur de leurs engins. Autant de situations qui parfois et ces temps-ci, un peu trop souvent, causent des accidents mortels… laissant des familles endeuillées, laissant de jeunes orphelins, laissant des parents avec une douleur indescriptible que celle de perdre son enfant. Puisque les deux roues sont devenues incontournables, il est peut-être temps d’exiger le permis moto ne serait-ce que pour que chacun respecte le code de la route et pour pouvoir protéger des vies, surtout celles des motards, mais aussi celles des divers usagers des routes. Il est peut-être temps de cesser de s’indigner ou d’être sans voix après ces accidents mortels, mais de tenir compte du fait que les déplacements à moto sont incontournables et dans une ville aussi capitale qu’elle soit, qui étouffe avec la densité de la population, il est vraiment temps d’envisager sérieusement les déplacements. Si certains diront que le téléphérique sera la solution avec le coup exorbitant des frais et surtout avec déjà toute la polémique sur la réelle utilité des téléphériques, le pragmatisme veut que le ministère du transport, ce ministère maudit géré par des incompétents successifs et d’autres départements ministériels, réfléchissent sérieusement et ensemble à des solutions pérennes pour que les déplacements à moto ne soient plus des portes ouvertes aux accidents mortels.

La Rédaction

Lire aussi