La Gazette de la grande ile

Régime actuel : entourage vide !

Publié le 11 mai 2022

Une grande spécificité du régime actuel qui dirige Madagascar, c’est le creux total qui règne à l’intérieur. L’extérieur est embelli de couleurs vives pour attirer l’attention, mais l’intérieur est vide.

Le vide commence dans la tête des chefs d’institution nommés au sein du gouvernement. Entre un Premier Ministre absent, un ministre des projets présidentiels qui induit le Président en erreur, un ministre du tourisme qui ne fait rien, un ministre des sports qui sert de marionnette, un ministre de la communication qui ne sait pas du tout ce qu’est « communiquer », un ministre de l’enseignement supérieur qui détruit les enseignants, un ministre de l’eau et de l’hygiène qui ne sert strictement à rien… ce régime est creux de l’intérieur. Le point fort de ce régime, c’est de mettre en avant des festivités pour tout et n’importe quoi, juste pour attirer l’attention de la population. Les inaugurations se font de manière grandiose pour des projets minimes, à l’instar de celle de la route d’un kilomètre à Vohipeno ou encore le Gallodrome (terrain de combat de Coq) à Diego.

Le Président se vante d’avoir construit des écoles, mais elles sont vides. Ce ne sont que des bâtiments peints en rose (la couleur l’IEM) où il n’y a ni instituteurs, ni élèves. Des infrastructures qui partent en ruines en n’ayant aucun impact sur l’éducation à Madagascar. Ils ont également octroyé des cartes bancaires aux étudiants pour régler le problème de paiement des bourses, mais ce sont des cartes vides. Les grèves se sont davantage accentuées à cause de ces cartes sans provisions.

Tout est vide avec ce régime. Le Colisée construit par Mama Sôsy à l’intérieur du Rova est vide. Pire, il risque de s’effondrer en détruisant le monument le plus emblématique de Madagascar, le Rova de Manjakamiadana. Le Stade des Barea est vide. Le nouvel aéroport d’Ivato est vide.

Ce régime ne fait que prendre soin de son image extérieure avec un intérieur vide qui ne sert à rien. Même le TGV commence à se vider quand des députés conscients de l’absurdité du régime se mettent à se révolter, à l’image de Brunelle Razafitsiandraofa. Seul Raholdina Betaintsofina Maimbo Vava continue à vanter les mérites inexistants de ce régime vide comme lui…

La Gazette

Lire aussi