La Gazette de la grande ile

Session du Parlement : manque d’assiduité des parlementaires

Publié le 14 mai 2022

Cela fait deux semaines que le Parlement (Assemblée Nationale et Sénat), tient sa première session ordinaire de cette année 2022. Pourtant, aucun texte de loi n’a été adopté au sein des deux chambres parlementaires, même l’ordre du jour à la Chambre Haute reste toujours en suspens. Il semble que les sénateurs sont trop occupés par leurs tournées à travers toute l’île, ce qui n’est qu’une opération de charme dans le contexte actuel. C’est notamment le cas de Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa dans la région d’Itasy hier, de Richard Victor Tsiebo dans le district de Sakaraha, de Lambert Erick dans la commune d’Ambodilazana, du district de Toamasina II, et bien d’autres encore… Or, ils sont actuellement en pleine session, pendant laquelle leurs diverses indemnités sont gonflées. Le décret n°2014-259 du 02 mai 2014, modifiées et complétées par le décret n°2016-196 du 24 mars 2016, fixant les salaires, accessoires, indemnités et avantages en nature du président de l’Assemblée nationale, des membres du Bureau Permanent et des députés de Madagascar, précise que le salaire mensuel des députés est de 3,5 millions d’Ariary en période de session parlementaire. Hors session, ils perçoivent 2,5 millions d’ariary. Pourtant, ces sommes exorbitantes importent peu pour les parlementaires, lesquels espèrent toujours creuser à fond les projets de motion de censure du gouvernement et de destitution du bureau permanent de la Chambre Basse, pour obtenir plus. Les tâches de ces parlementaires sont ainsi oubliées dans le cadre de cette réunion de soixante jours. Malheureusement, ce sont les contribuables qui en paient le prix.

Les citoyens attendent pour la semaine prochaine, l’adoption du premier texte de loi au palais de Tsimbazaza, et le premier ordre du jour pour cette session ordinaire au Sénat.

Mampionona

Lire aussi