La Gazette de la grande ile

Grève incessante à Ankatso : Les étudiants en paient le prix !

Publié le 17 mai 2022

Le mouvement de revendication au sein de l’Université d’Antananarivo a causé la suspension récurrente des cours il y a quelques mois. Le syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (section Tana) et le personnel administratif et technique (PAT) dans la recherche de leur intérêt personnel, mettent en péril l’enseignement supérieur. Les problèmes des PAT de l’Université d’Antananarivo ne sont toujours pas résolus jusqu’à l’heure actuelle. Cela fait quelques semaines que le PAT est en grève. Ces derniers ont annoncé une grève générale hier. Ils ont fermé l’entrée du campus dans la matinée d’hier. Et c’est toujours le même refrain, ces derniers veulent poursuivre leur grève du fait que leur revendication n’a pas encore été satisfaite par les dirigeants. Le salaire n’est pas encore réglé pour ceux qui sont payés par virement bancaire, si ceux qui sont payés par bon de caisse ont déjà reçu leur salaire du mois d’avril. Cette grève impacte en premier lieu les étudiants, lesquels ne peuvent rien faire. Les membres du SECES et PAT sont à l’origine du retard manifeste dans le cadre de la tenue du calendrier de l’année universitaire telle que les examens. Bref, les responsables auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sont interpellés sur leur façon de prendre les décisions et de résoudre la situation. Les étudiants de l’Université d’Antananarivo sont contraints d’en payer les conséquences.

Na

Lire aussi