La Gazette de la grande ile

Vaonalaroy Randrianarisoa : Arnaqueuse de haut vol

Publié le 19 mai 2022

Vaonalaroy Randrianarisoa fait à nouveau parler d’elle. Cette ex-Ministre de l’Artisanat, de la Culture et du Patrimoine (pendant le mandat de Hery Rajaonarimampianina, sous le gouvernement de Solonandrasana Mahafaly Olivier) puis ancienne Députée (élue à Brickaville) est davantage connue pour ses démêlés avec la Justice plutôt que pour ses réalisations en faveur de la population. Si, à l’époque, elle a échappé à une condamnation pénale, c’est grâce à son immunité parlementaire et à sa proximité avec Voahangy Rajaonarimampianina. Vaonalaroy Randrianarisoa est une championne des chèques sans provision. Elle les collectionne. C’est même une experte en la matière. Elle a émis, entre autres, un chèque sans provision de 41.000.000 Ariary en mai 2019, un autre de 37.000.000 Ariary en janvier 2020 et un autre de 795.000 Ariary en avril 2022. Ses infractions sont si répétitives qu’elle ne peut pas invoquer un incident de parcours. Acheteuse compulsive et capricieuse notoire, Vaonalaroy Randrianarisoa dépense sans compter car elle a pris goût à l’argent facile. Nostalgique de l’époque où elle était Ministre puis Députée, elle se prend encore pour Sissi Impératrice alors qu’elle est une crevarde. Cette étoile filante du précédent régime a toujours vécu très au-dessus de ses moyens, au point d’émettre des chèques sans provision à gogo, sans se préoccuper des conséquences. Or, ses chèques non honorés causent du tort à ses victimes. Cette accro du shopping achète des marchandises qu’elle ne paie pas en retour. C’est de l’escroquerie pure et simple. Sachant que l’émission de chèques sans provision est une infraction matérielle, les poursuites pénales contre Vaonalaroy Randrianarisoa sont parfaitement justifiées. Seuls les abrutis s’obstineront à clamer qu’il s’agit d’un coup bas politique.

Folojaona

Lire aussi