La Gazette de la grande ile

Victimes de crises politiques : Pas de dédommagement

Publié le 21 mai 2022

Madagascar a connu des crises politiques qui sont devenues répétitives, (1971, 1972, 1975, 1991-1992, 2002 et 2009). Mais pas de dédommagement des victimes de crises politiques. La Fédération des Ex-Détenus et Victimes Politiques de Madagascar (FDEP) interpelle le ministre de la Justice dans l’accélération et la sortie du décret d’application à propos du dédommagement des victimes de crises d’après la loi 2016-037. Le CFM (Conseil du Fampihavanana Malagasy) se lance actuellement dans la réconciliation politique, sociale et économique. « La tenue d’une réconciliation nationale au mois de juin à Brickaville est la garantie pour la paix dans le pays », estime le FDEP. Un dialogue entre les personnalités politiques s’avère nécessaire pour éviter d’éventuelles crises politiques. Bref, la réconciliation politique a toujours comme objet la recherche de place au niveau du gouvernement, sans trop se soucier du véritable quotidien de la population.

Na

Lire aussi