La Gazette de la grande ile

Toamasina-Redynamisation du parti TGV

Publié le 23 mai 2022

La neutralité de l’Administration bafouée

Dans le cadre de la redynamisation des membres du parti politique du régime, le TVG à Toamasina, le premier ministre Ntsay Christian a été dépêché sur les lieux pour honorer cet évènement. A cette occasion, il a tenu une réunion avec les élus locaux, y compris les députés membres de l’Assemblée Nationale. En agissant de la sorte, ce chef du gouvernement en tant que premier responsable de l’Administration, viole les dispositions constitutionnelles. Dans son article 39, la loi suprême dispose que

« l’Etat garantit la neutralité politique de l’Administration, des Forces Armées, de la Justice, de la Police, de l’Enseignement et de l’Education… ». Ce qui est totalement minoré par le régime, lequel estime être au-dessus de la loi et applique cette théorie à ses proches et partisans. Ce n’est pas la première fois que l’Exécutif opte pour un tel style dans la violation flagrante de la Constitution. Selon les mauvaises langues, Ntsay Christian a convoqué en octobre 2021 au palais de Mahazoarivo les députés pro-régime dans le but d’élaborer une stratégie pour sa défense au cours du face-à-face avec les députés à Tsimbazaza lors de la précédente session du Parlement. Aussi, l’ancien ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Pierre Holder Ramaholimasy a réuni en novembre dernier à Antsirabe 342 maires des quatre coins du pays. En principe, les autorités désignées ne devraient pas s’immiscer dans la gestion interne des CTD ou leur donner des directives compte tenu de leur principe d’autonomie. Mais l’objectif était clair, séduire ces maires pour obtenir ensuite leur soutien pour les prochaines élections.

Telle est la règle du jeu imposée par le pouvoir central, la neutralité de l’Administration n’est pas seulement bafouée par la manipulation des élus, mais surtout par l’utilisation des moyens de l’Etat. Sûrement, Ntsay Christian ainsi que les autres autorités telles que le Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation Tokely Justin, celui de la Justice, François Rakotozafy … n’ont pas effectué ce déplacement à leurs propres frais.

Mampionona

Lire aussi