La Gazette de la grande ile

Situation économique

Publié le 24 mai 2022

Dégradation constante du niveau de vie

Le niveau de vie des Malgaches ne cesse de se dégrader avec le temps en raison de la mauvaise gouvernance qui prévaut dans le pays. L’effet d’annonce par rapport à la hausse des salaires entre 5% à 25% selon les catégories profesionnelles paraît insignifiant par rapport à l’évolution du coût de la vie qui est en hausse constante. Le salaire le plus élevé dans la fonction publique sera augmenté de 5% contre 13% pour le salaire intermédiaire et 25% pour les salaires les plus bas. Par ailleurs, le seuil international de pauvreté de 1,9 dollar par habitant par jour, de 7 590 ariary, ne sera bientôt plus d’actualité et verra une révision à partir de l’automne, notamment au mois de septembre 2022. La Banque Mondiale devra réviser le seuil international de pauvreté à 2,15 dollars par habitant par jour, soit 8 589 ariary, en raison de la hausse constante du coût de la vie à l’échelle internationale. Avec un taux d’inflation de 6,3%, la population malgache est déjà à plaindre, alors que cela va évoluer avec la hausse des prix des carburants qui va bientôt survenir. A Madagascar, ceux qui touchent un salaire minimum, sont qualifiés d’extrêmement pauvres, vu que même si la hausse de salaire werawera sera effective, leur revenu quotidien n’est que de 8 330 ariary avec 250 000 ariary de salaire mensuel. Dans la Grande Ile, on ne peut pas se contenter seulement d’un salaire mensuel pour survivre. De ce fait, nombreux sont ceux qui se réfugient dans l’informel pour tenter de combler le vide. La situation économique du pays fait que l’assainissement de la ville s’avère une mission impossible avec les rues qui se remplissent de plus en plus de commerçants. Mis à part le commerce en pleine rue, on a eu aussi droit à la création d’emploi tel que les taxis-moto et les taxis-bicyclette, ce qui n’est pas pour plaire aux taximen qui voient en cette émergence d’activité de transport, une menace pour leur activité. La difficulté de la vie est telle qu’il faut savoir faire fonctionner ses méninges pour survivre et s’adapter à toutes les situations.

Jean Riana

Lire aussi