La Gazette de la grande ile

Avenir compromis pour QMM (1ère partie)

Publié le 24 mai 2022

QitMinerals Madagascar (QMM)est une joint-venture détenue à 80% par Rio Tinto et à 20% par l’Etat Malagasy. Le démarrage de l’exploitation d’ilménite à Fort-Dauphin a été laborieux,mais une fois qu’elle a commencé, QMM a mis les bouchées doubles, au point de tuer la poule aux œufs d’or. Le problème est qu’elle a négligé différents points qui se sont transformés en problèmes et qui lui explosent aujourd’hui à la figure. En premier lieu, il y a la question sociale. D’une part, QMM a fait preuve d’arrogance à l’égard de ses employés. On se souvient des revendications des grévistes en 2018. D’autre part, QMM a sous-estimé à tort les litiges fonciers. Elle a pris à la légère l’attachement des populations locales, aussi pauvres soient-elles, à leurs terres ancestrales. En second lieu, QMM doit payer pour ses dégâts environnementaux. Elle prétend protéger les plantes et les animaux dans la région Anosy. Pourtant, dans les faits, son exploitation minière pollue les lacs qui empoisonnent les populations locales.

Ranary

Lire aussi