La Gazette de la grande ile

Parlement

Publié le 24 mai 2022

Les sénateurs ne sont pas en session !

Les deux Chambres parlementaires à savoir l’Assemblée Nationale et le Sénat, ont entamé leur première session ordinaire pour cette année 2022 depuis trois semaines maintenant. Une réunion qui ne suscite aucunement l’intérêt des parlementaires, vu le manque d’assiduité constaté depuis la cérémonie d’ouverture. Pour preuve, les sénateurs n’ont toujours pas réussi à adopter leur premier ordre du jour alors que les députés entament actuellement les programmes fixés à travers leur deuxième ordre du jour. Cette situation pourrait impacter sur le processus d’adoption des différents textes, lesquels sont vraiment importants pour la vie de la nation.

En principe, il appartient en premier lieu à l’Assemblée Nationale de voter un texte de loi avant de l’envoyer ensuite au Sénat : c’est le système de navette parlementaire. Peut-être que les sénateurs attendent encore les projets de loi en provenance du palais de Tsimbazaza. En effet, les sénateurs n’auront plus assez de temps pour bien étudier et débattre le fond du texte à leur soumettre. L’adoption à-la-vite et sans débat des textes de loi est ainsi à craindre, même pour certaines lois présentant une importance particulière. Ce sera notamment le cas pour le projet de loi de Finances rectificative (PLFR 2022). En plus du retard du dépôt de ce document à l’Assemblée Nationale par le gouvernement, la situation sera de plus en plus critique. Le contenu du PLFR 2022 qui va régir la gestion budgétaire de l’année à venir, reste jusqu’à présent caché par l’Exécutif. Cette situation permet de dire que les sénateurs ne sont pas du tout en session, or ils perçoivent à cette occasion des indemnités conséquentes. La plupart d’entre eux sont en tournée dans diverses localités du pays, comme s’ils n’étaient pas concernés par cette session ordinaire. Pour hier, leur président, Herimanana Razafimahefa, a passé son temps à discuter avec une délégation de Parlementaires Européens au palais d’Anosikely. Il n’a aucunement l’intention d’inciter les membres de la Chambre Haute à respecter et honorer cette réunion du Parlement.

Mampionona

Lire aussi