La Gazette de la grande ile

Création d’emploi

Publié le 25 mai 2022

Manque de volonté politique de l’Etat

Le phénomène de chômage et sous-emploi demeure problématique à Madagascar. Nombreux sont les jeunes qui ont terminé leurs études, mais qui se retrouvent sans emploi. Cinq mille jeunes confrontés à la situation de chômage s’inscrivent tous les mois auprès du ministère du Travail et de la Promotion de l’Emploi. Le manque de formation, mais aussi l’insuffisance du marché de l’emploi constituent les obstacles pour la promotion de l’emploi dans le pays. Aucune politique n’est établie par le gouvernement depuis tout ce temps, malgré le taux de chômage alarmant. Et ce n’est que maintenant que le régime se précipite à mettre en œuvre une politique économique pro-emploi. Une table ronde a eu lieu hier, organisée par le ministère en charge du Travail et de la Promotion de l’Emploi. L’on compte développer le tissu industriel et le système de protection sociale, la considération des transformations dans le court et le long terme (l’agriculture, le tourisme, le numérique, l’urbanisation et le changement climatique). La coordination institutionnelle va compter dans l’effort d’inclusion de la majorité d’actifs vulnérables, dont les femmes, les jeunes et les personnes en situation de handicap. Tous ces projets, à quelques mois de la fin de mandat du Président. Bref, l’on assiste très souvent à des discours sur table sans aucune concrétisation des projets. Aucun résultat dans la réalisation du Velirano n°6 « Travail décent pour tous ». La création d’emploi reste quasi-inexistante. Les jeunes sortants des universités sont laissés à leur sort, faute de mesure d’accompagnement.

Na

Lire aussi