La Gazette de la grande ile

Prix du carburant

Publié le 01 juin 2022

Hausse de 3 000 ariary, plus la peine de discuter !

L’Etat et les opérateurs pétroliers perdent leur temps à discuter alors que tout le monde sait que la hausse du prix du carburant surviendra tôt ou tard. L’Etat a surtout peur que survienne une émeute le jour où la hausse sera effective. C’est pourquoi, on fait tout pour retarder l’inévitable. Aucune information officielle n’est ressortie des discussions qui se sont echaînées. Selon les bruits de couloir, la hausse qui va survenir ne va pas être en dessous des 50%. Il semblerait même qu’elle va atteindre les 3 000 ariary, raison pour laquelle le régime redoute que survienne une émeute. Il n’y a qu’à voir l’Etat qui effectue une préparation psychologique continuelle pour s’en rendre compte. Tous les acteurs concernés sont déjà au courant de la valeur de la hausse, que ce soit le leader bien-aimé, le premier ministre, le ministre, les opérateurs pétroliers, le Fonds Monétaire International (FMI)… qu’il est inutile de perdre du temps à discuter. La réunion qui s’est tenue à Mahazoarivo hier concernant le sujet du prix du carburant n’a donc aucune raison d’être.

La Gazette

Lire aussi