La Gazette de la grande ile

L’indiscipline : notre marque de fabrique?

Publié le 16 juin 2022

Le conseil des ministres a décidé le 1er juin 2022 que le port de masque n’est plus obligatoire dans les lieux ouverts. Il faut dire que les pouvoirs publics n’ont pas été capables de faire respecter le port obligatoire du masque, car les responsables eux-mêmes portaient le masque selon leur bon vouloir. Combien de fois on a vu le Président de la République ne pas porter de masque ? Lui qui, logiquement, est censé donner l’exemple, le bon exemple ! Le 1er juin 2022 en conseil des ministres, il a été  décidé de lever l’obligation de port de masque, alors que bon nombre de personnes ne portaient plus de masques. Devrait-on s’étonner que pas même deux semaines après, le nombre de personnes atteintes du Covid a augmenté dangereusement ? Doit-on s’étonner qu’on en soit ainsi de nouveau quand le message concernant l’importance de la vaccination était caché par les chansons, au point que finalement, le taux de vaccination anti covid est plus que faible, des vaccins ont même dû être détruits, et le CVO n’a pas pour autant attiré les gens. L’indiscipline est devenue la marque de fabrique des Malgaches et malheureusement, les premiers responsables eux-mêmes font partie de ces personnes indisciplinées qui ne veulent pas se plier aux règles. Quand on voit des responsables étatiques sans masque alors qu’à l’époque, le port de masque était obligatoire, on se demande s’ils sont conscients du rôle qu’ils jouent dans le pays, on se demande s’ils sont convaincus qu’ils ont une once d’autorité. Aujourd’hui, dans les rues où c’est écrit qu’il est interdit de vendre sur le trottoir, c’est en toute quiétude que les marchands s’adonnent à leurs activités sous ces écriteaux et cela sous le regard passif des forces de l’ordre qui passent par là ou qui sont même debout juste à proximité. Comme si les marchands narguent les autorités, à moins que les autorités ne soient elles même pas convaincues du bien-fondé des mesures qu’elles prennent. Dans tous les cas, le port de masque est le minimum pour protéger la santé de tous, mais les autorités ont été incapables elles-mêmes de respecter l’obligation de port de masque. Nous allons de nouveau récolter ce qui a été semé : l’hiver qui pointe son nez, des épidémies de grippe, la covid en hausse. Il est temps que chacun comprenne que son salut vient de lui-même et qu’il n’y a rien à espérer des autorités. On se protège, on garde le masque même quand le Président de la République enlève son masque, aussi Président qu’il soit, il ne donne pas forcément le bon exemple, pire il est lui-même indiscipliné.

La Gazette

Lire aussi