La Gazette de la grande ile

Les Malgaches et leur divagation sur les réseaux sociaux

Publié le 18 juin 2022

À Madagascar en 2022, même si le prix des forfaits internet proposés par les opérateurs coûte cher, les citoyens trouvent toujours un moyen de le payer. Facebook, Twitter sont les plus utilisés et les contenus sont différents d’un utilisateur à un autre.

Divagation et mauvaise utilisation

Nous sommes d’accord que nous vivons à l’ère du numérique, mais nous déplorons la mauvaise utilisation de ces outils. Du côté, des dirigeants pour accroitre leur cote de visibilité (FYI : élection à Madagascar en 2023), les candidats au pouvoir ou non sont très actifs notamment sur Facebook. Des petits « live » ou direct par ci, des donations ou réhabilitation d’infrastructure par là. Et hop, le tour est joué. Par exemple, la première dame qui s’en foutait royalement de la vie privée de la petite fille au 67ha ou du fameux Dadan’ i Bryan. Et maintenant Badoda…

Le Malgache dans tout ça : spectateurs et victimes de l’insécurité, des coupures de courant incessantes et de la hausse des PPN. Des jeunes sous l’emprise des stupéfiants sont arrêtés alors que les politiciens responsables de vols et de crimes sont libres comme l’air.

Sur Twitter, le maire Naina Andriantsitohaina est très actif et bien-sûr Mamimbahoaka est le roi de Facebook.

F. Ntsoa

Lire aussi