La Gazette de la grande ile

Lutte antiacridienne : Manœuvre dilatoire !

Publié le 20 juin 2022

Malgré le déblocage d’une grosse somme de 7 millions de dollars, aucun résultat concret n’a été constaté dans le cadre de la lutte antiacridienne 2021- 2022. La campagne qui a démarré au mois de novembre 2021 est censée s’achever au mois de mai 2022. Le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), Mbuli Charles Boliko lors de la restitution des résultats d’évaluation de la campagne antiacridienne, a regretté que les 7 millions de dollars dépensés en un an devaient servir sur huit à neuf ans dans la campagne de prévention. La campagne de prévention ne devrait pas coûter plus de 800 000 dollars en une année, d’après le représentant de la FAO, Mbuli Charles Boliko. Le gouvernement malgache est interpellé à travailler avec tous ses partenaires pour trouver les moyens nécessaires afin d’éviter tout gaspillage. L’invasion acridienne ne date pas d’hier et les dirigeants ne savent toujours pas mener à bien la lutte. L’on attend que la situation empire avant de prendre une solution. Rien qu’une manœuvre dilatoire. Un simple prétexte pour obtenir plus d’aides extérieures. Il convient de noter que les opérations de lutte antiacridienne vont se poursuivre jusqu’au mois de juillet, nécessitant un financement additionnel. D’après le FAO, le budget pour la prochaine campagne n’est pour l’instant pas défini. Un document de projet sera présenté aux bailleurs de fonds, avant le déblocage d’un financement. Bref, il vaut mieux mettre en avant la prévention, c’est-à-dire tuer dans l’œuf le mal pour mieux traiter le problème d’invasion acridienne, une dépense moins onéreuse.

Nandrianina

Lire aussi