La Gazette de la grande ile

Circoncision – Cortèges sauvages : Les forces de l’ordre devraient bouger

Publié le 21 juin 2022

Les rituels à l’occasion des circoncisions commencent à gagner du terrain, surtout en cette période d’hiver, à Antananarivo. Pas plus tard qu’hier, un cortège désorganisé a totalement bloqué la circulation du côté d’Isotry et de ses environs. Comme guide, le cortège en question a été dirigé par des voyous en état d’ivresse, lesquels n’hésitaient pas à insulter les autres usagers de la route qui leur demandaient de serrer la droite. Ainsi, faute d’organisation de la circulation, celle-ci a été totalement bloquée pendant environ une heure et ce au vu et au su des éléments des forces de l’ordre présents sur cet axe. Il est peut-être difficile pour les autorités compétentes d’interdire ce genre de cérémonie, seulement, une prise de mesures adéquates aurait dû avoir lieu.

Il est temps pour la police municipale habituée à la poursuite des marchands de rues, de procéder à l’encadrement de ces cortèges hors-la-loi. Même cas pour la police nationale qui intervient souvent dans le cadre de la répression. Dans la matinée d’hier, la circulation a été totalement bloquée pendant environ une heure au niveau de l’axe Isotry jusqu’à Andavamamba.

En principe, les familles organisatrices de tels évènements devraient avoir en leur possession une autorisation en bonne et due forme. Du côté des Fokontany concernés, les nuisances sonores pendant la nuit à l’occasion des festivités restent difficiles à maîtriser malgré le fait que la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) semble être claire à ce sujet dans le code municipal d’hygiène (CMH). Les autorités étatiques ont intérêt à encadrer cette gabegie totale occasionnée par la pratique des traditions en matière de circoncision, au moins pour éviter les embouteillages monstres. Pour constat, ce sont surtout les gens les plus défavorisés qui participent activement à ce genre de cérémonie.

Mampionona

Lire aussi