La Gazette de la grande ile

EN BREF

Publié le 23 juin 2022

Taux d’inflation

Se rapproche des deux chiffres

L’inflation s’avère assez pesante pour la population malgache à l’heure actuelle avec un taux de 6% et quelques. Cela ne va pourtant pas s’arrêter là. En effet, la tendance inflationniste va continuer sa progression, ce qui n’est pas pour arranger la situation de la majorité des Malgaches qui ont déjà du mal à trouver de quoi se nourrir au quotidien. Le Ministre de l’économie et des finances, Rindra Rabarinirinarison, a d’ailleurs exposé à l’Assemblée Nationale hier durant la présentation du projet de loi des finances rectificative (PLFR) 2022 que le taux d’inflation se situera à 9,2% à la fin de cette année. Ce qui signifie que la population malgache n’est pas encore au bout de sa peine, car le coût de la vie va se renchérir encore plus.

Andry J

Fête nationale dans les zones périphériques

Suspension des activités budgétivores

Chaque année, les communes périphériques d’Antananarivo organisent des festivités liées à la fête nationale. Pour la Commune d’Ampitatafika, le coût de l’organisation de ces fêtes peut s’élever à 16 millions d’ariary. De l’argent dont la commune ne dispose pas actuellement, compte tenu de la crise socio-économique et de la situation pandémique. De ce fait, la commune a décidé de suspendre les activités festives non-lucratives pour cette année. Néanmoins, les actions communautaires auront lieu afin d’aider les plus démunis, comme l’octroi de riz pour les personnes âgées.

T. Berado

Défilé militaire

Un simple werawera

Plus de 3 300 membres des forces armées, de la gendarmerie, de la police, administration pénitentiaire et sapeurs-pompiers, défileront à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance, prévue se tenir au Stade Barea de Mahamasina, le dimanche 26 juin. Tous les corps des forces de l’ordre vont défiler et se montrer devant les Malgaches. Rien qu’un simple werawera. Les actions de ces forces de l’ordre pour le maintien de la sécurité sont toujours remises en question. Le phénomène d’insécurité est toujours en recrudescence sur tout le territoire de Madagascar, pour ne citer que les séries de kidnapping, les violences envers les enfants albinos, les vols d’yeux, etc.

Nina

Lire aussi