La Gazette de la grande ile

EN BREF

Publié le 24 juin 2022

Gendarmerie Nationale

Promotion injustifiée !

Onze officiers et sous-officiers de la Gendarmerie ont reçu hier leur attestation de formation sur la surveillance du territoire au camp Ratsimandrava à Andrefan’Ambohijanahary. Ce qui devrait être assorti d’un avancement de grade dans le cadre de leur fonction. C’est le fruit de la coopération avec la Gendarmerie française. Deux poids deux mesures, c’est ce qu’on peut dire d’une telle promotion au niveau de ce corps. Qu’en est-il de ses éléments répartis dans diverses localités du pays ? Affrontant les Dahalo, ces derniers n’ont pas droit à une formation adéquate, ni à de telles récompenses, lesquelles sont réservées à ceux qui côtoient les hautes personnalités étatiques. Vu les trafics illicites des ressources naturelles en pleine recrudescence, de grands défis attendront ces gendarmes.

Randria M

Embouteillages

Les Tananariviens martyrisés

Trop c’est trop. L’engorgement de la circulation est insupportable. Alors que les efforts de la Commune vont dans le sens du désengorgement, la circulation dans la ville d’Antananarivo ne fait qu’empirer, notamment à cause du podium installé à Anosy. Les résidents sont martyrisés. Et pas que ceux qui résident dans la Commune d’Antananarivo. En effet, les embouteillages monstres reviennent sur Anosy et ses environs, Analakely, Ankorondrano, Ivandry, Analamahitsy, Ampandrana, Ambanidia, Andravoahangy, Mahazo, jusqu’en dehors de la ville comme à Ankadimbahoaka, Itaosy et bien d’autres quartiers du Grand Antananarivo. Vivement la fin des festivités !

Aina P.

Lire aussi