La Gazette de la grande ile

Face-à-face ministres et députés : Etalage d’ignorance

Publié le 29 juin 2022

Le face-à-face entre les ministres et les députés se tient actuellement au CCI Ivato. La raison officielle de cette rencontre est le rapport du gouvernement aux députés concernant les travaux accomplis, une rencontre qui figure dans l’article 68 de la Constitution. Mais en réalité, ce n’est qu’une perte de temps et d’argent.

D’abord, louer le CCI à Ivato alors que l’Etat dispose de beaucoup d’endroits pour accueillir une telle rencontre, c’est déjà une dépense inutile. Ensuite, ces ministres vont présenter des rapports de travail accompli sur un plan d’émergence dont 94% n’ont même pas débuté. En gros, ils vont présenter des plans et des projets acceptés en conseils des ministres, mais dont les financements sont encore à trouver.

Du côté des députés, c’est le vide. Ils ont tous répondus présent, mais leurs têtes sont vides. Comme avec l’acceptation de la Loi de Finances Rectificative, ils vont juste entendre sans écouter et accepter tout ce qui sera dit sans même critiquer ou faire des observations intelligentes, car ils n’y comprendront rien. Il faut noter que la majorité de nos députés ont été élus, parce qu’ils sont célèbres dans des domaines très éloignés des fonctions premières d’un député. Il y a des artistes, des danseurs, etc… qui ne savent même pas lire ou élaborer un projet de loi. Les rares députés à proposer des lois cohérentes avec la réalité sont pointés du doigt comme étant des déstabilisateurs, à l’image de Masy Goulamaly et la loi sur l’Interruption Thérapeutique de la Grossesse. Les autres ne savent même pas ce qu’ils font là et pensent que la mission d’un député est de construire des routes ou de faire des dons.

En ce moment au CCI Ivato, il y a des soi-disant ministres qui étalent leur absurdité devant des pseudo-députés qui n’y comprennent rien et qui acceptent tout ce qu’on leur dit. C’est juste de l’argent jeté par la fenêtre et un étalage d’ignorance.

T. Berado

Lire aussi