La Gazette de la grande ile

Population malgache : Facilement manipulable

Publié le 02 juillet 2022

Après le film avec la fausse prophétesse Johanna, la série de kidnapping, la vision d’un chanteur sur le Président qui a parlé avec Dieu, maintenant on détourne l’attention de la population avec le carburant. Il a suffi d’une simple note de l’Office Malgache des Hydrocarbures hier pour créer la panique générale. Jusqu’à maintenant, beaucoup font encore des provisions de carburant. Comme s’ils allaient tenir des mois avec un bidon de 20 litres.

Ce régime excelle dans l’art de l’artifice. Lors de la fête nationale, on a calmé la population avec 45 minutes de feu d’artifice et tout a été oublié. La crise et les scandales sont de l’histoire ancienne. N’oublions pas qu’à l’heure actuelle, le régime prévoit de construire envers et contre tout un téléphérique de 151 millions d’euros pendant que la population souffre de famine. Et ce projet sera confié à Colas, une entreprise hors-la-loi désavouée par la Banque mondiale, car son incompétence et sa traîtrise ont été prouvées. Le pays est en train de perdre la seule société productrice et distributrice d’électricité et d’eau potable. Madagascar plonge dans le noir et la soif. Des tonnes d’or disparaissent chaque année et dernièrement, on vient de découvrir que 36 kilos se sont évaporés dans un coffre sous la surveillance de Premier Ministre Ntsay Christian et de Ravokatra, l’ancien ministre des mines. Les membres du gouvernement enchaînent scandale sur scandale et pour détourner l’attention de la population, le régime manigance des tours de passe-passe.

Dernièrement, c’est avec le carburant que le régime a réussi à faire oublier en l’espace de quelques minutes tous les tracas que vivent la population. Le manque flagrant d’éducation se voit à travers les gestes de la population qui ont pris d’assaut les stations-service suite à la note de l’OMH. Ils réagissent sans analyser et se comportent comme des moutons de Panurge.

Rappelons-que que le carburant ne se conserve que quelques jours, voire quelques semaines si les bonnes conditions sont réunies. Acheter des litres de carburant avec des bidons en plastique n’est que de l’argent jeté par la fenêtre puisque les propriétés du carburant vont s’estomper rapidement. Alors, même si pénurie il y aura, les carburants achetés hier ne serviront que quelques jours.

De toute façon, le prix du carburant augmentera. Cette alerte pénurie a juste servi au régime à détourner l’attention de la population face aux multiples scandales perpétués par les membres du gouvernement. A ce rythme, cette affaire de disparition d’or va aussi s’évaporer et terminer dans l’oubli.

T. Berado

Lire aussi