La Gazette de la grande ile

Droit des enseignants : Marginalisé par la ministre Marie Michelle Sahondrarimalala

Publié le 07 juillet 2022

Pour rappel, les jurys pour la correction des épreuves écrites du BEPC du lycée moderne Ampefiloha sont entrés en grève le mardi 5 juillet, pour cause de non paiement de leurs vacations pour deux ans successifs. La grève des jurys à l’examen au Lycée Moderne Ampefiloha (LMA) pourrait être une perturbation délibérée, d’après la ministre de l’Education Nationale Marie Michelle Sahondrarimalala. « Une négociation avec eux est déjà en cours et les vacations devront être réglées le plus tôt possible jusqu’à l’année 2021 », indique-t-on. Le droit des enseignants est tout simplement marginalisé par la ministre Marie Michelle Sahondrarimalala. Les enseignants qui ne font que réclamer leurs dus sont accusés de provoquer un trouble, alors que ces derniers n’ont pas reçu leurs salaires pendant une longue période. Les problèmes de vacation des enseignants sont toujours au centre des discussions chaque année et les responsables attendent la tenue de grèves pour prendre les mesures adéquates. A entendre le chef de la circonscription scolaire d’Antananarivo Renivohitra, Ramananantony Harintsoa Lalaina, les bons de caisse des personnes concernées sont déjà disponibles au ministère de l’Éducation Nationale. Le Lycée Moderne d’Ampefiloha, les CEG Avaradoha, Antanimena et Tsimbazaza figurent parmi les centres d’examens concernés. Il y a un dispositif à suivre avant de procéder au paiement des vacations des enseignants, selon les explications. Tous les fonds pour payer les vacations sont inclus dans le budget de l’État.

Nandrianina

Lire aussi