La Gazette de la grande ile

CHRONIQUE DE N. RAZAFILAHY

Publié le 07 juillet 2022

85ème anniversaire : parole à la défense !

Héritière légitime du Barreau français, la profession d’avocats de Madagascar célèbre ce mois de juillet, son 85ème anniversaire d’existence. Très populaires mais combien méconnues du grand public, les activités très importantes et  combien nécessaires de ces citoyens censés « défendre les  veuves  et les orphelins », sont confrontées depuis quelques années aux nouveaux problèmes  existentiels. Il y a la  dégradation  des mœurs  en  général  et  des comportements  de la société dans le  cadre de l’ère des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Dans le  temps, ces professionnels du  Droit ont  déjà connu les  affres  et les misères de la persécution  coloniale. Parmi les patriotes  de ces moments historiques  de la lutte  pour l’indépendance  de Madagascar, il  y avait  Stanislas Rabialahy qui  jusqu’à  son  dernier  souffle, est resté un combattant pour les libertés  démocratiques. Durant l’indépendance  aux côtés de Dada Monja,  ce  plaideur  hors pair était toujours  d’un  grand  secours pour les  causes perdues  d’avance  des abus politiciens de l’époque. Le  bâtonnier Félicien Radilofe, avait aussi marqué son  époque par ses interventions célèbres  dans les  grands procès de ces temps. Et  si  le Barreau  actuel  a choisi  le nom d’Yves  Ratrimoarivony pour la  célébration  des  festivités de l’anniversaire à Antsirabe, c’est pour  bien  montrer sa  détermination pour le  progrès  et la modernisation  de  ce  corps de profession libérale. A l’heure où les besoins de l’assistance judiciaire se font ressentir, les avocats auront sûrement les yeux tournés vers la  nécessité  vitale de la mise en place du Bureau régional  du  Barreau en province, au  niveau de chaque  Cour  d’Appel. Autrement, les habitants des  périphéries se  sentiront toujours des  justiciables à part  de  seconde  zone.

Lire aussi