La Gazette de la grande ile

Pêche maritime à Madagascar : Un million de dollars pour passer au pillage

Publié le 21 juillet 2022

L’association japonaise des coopératives de pêche aux thons (société Japan Tuna) et le Ministère de la pêche et de l’économie bleue viennent de signer un protocole d’accord autorisant ladite compagnie à pêcher dans les zones maritimes de Madagascar. Un accord qui n’est pas pour avantager le pays vu que la société en question ne se limitera pas à la pêche de thons comme le stipule l’accord signé, d’autant plus que Madagascar ne dispose pas vraiment de moyen pour pouvoir le vérifier. Le pire est de savoir que la société Japan Tuna pourra piller en toute liberté la Zone économique exclusive (ZEE) de la Grande Ile pour une maudite somme de 1 169 000 dollars alors qu’il y aura dix navires en jeu. Soit les dirigeants malgaches n’y connaissent rien en négociation, soit il y a anguille sous roche. Il ne faut pas oublier qu’on parle ici d’une pêche industrielle et non d’une pêche artisanale. Il faut noter qu’un bateau peut récolter dans les 50 à 60 tonnes par jour. Les dirigeants devraient sérieusement reconsidérer cet accord et l’annuler sauf si le but était de s’enrichir avec cette entreprise pour ne rien laisser aux petits pêcheurs malgaches. A vrai dire, ce n’est pas d’argent dont la Grande Ile a vraiment besoin par rapport à la pêche maritime, mais de bateaux pour pouvoir effectuer des surveillances maritimes suivant les normes. En effet, Madagascar manque cruellement de bateaux pour assurer la surveillance de son espace maritime et les pêcheurs industriels agissent comme bon leur semble loin des regards.

Andry J

Lire aussi