La Gazette de la grande ile

Vol de vanille : plus rien à craindre

Publié le 26 juillet 2022

Le secteur vanille s’est tellement dévalorisé à Madagascar que personne ne va plus aller se risquer à voler de la vanille dans les champs. Pourtant le Leader bien-aimé, lors de son déplacement dans le fokontany Ambalavanio, commune Belaoko Lokoho, dans le district d’Andapa hier, a parlé d’apporter des solutions face aux vols de vanilles à l’aide de cartes biométriques. Le Président sucré du peuple devrait se mettre à la page. A l’heure actuelle, les planteurs n’ont plus de problèmes se rapportant aux cas de vol étant donné que le prix de la vanille s’est considérablement détérioré, au point que trouver des acheteurs n’est pas des plus faciles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Président de la République a indiqué avoir amené des acheteurs de vanille dans sa délégation, car lui-même a conscience du fait que les paysans n’ont pas d’acheteurs, malgré que le prix de 75 000 ariary imposé par l’Etat soit très bas. On est loin du temps où le prix de la vanille avait atteint les 300 000 ariary et où les vols de vanille faisaient rage. Comme la vanille verte ne vaut plus un clou, elle est désormais en sécurité dans les champs. Ce n’est pas pour rien si on a eu droit à des manifestations diverses des planteurs ces derniers temps, bloquant les routes et autres, car ils veulent se faire entendre face à la dévalorisation de leur secteur d’activité.

Jean Riana

Lire aussi