La Gazette de la grande ile

Enfants en situation de rue : En constante augmentation

Publié le 30 juillet 2022

Les Nations Unies, les Organisations Non-Gouvernementales et la Société Civile sont tous d’accord, le nombre d’enfants en situation de rue à Madagascar, surtout à Antananarivo, ne cesse d’augmenter.

Bien qu’il n’y ait pas encore de chiffre officiel à cause de la difficulté du recensement, l’Unicef affirme que le nombre d’enfants en situation de rue à Antananarivo augmente à vue d’œil. Ils étaient 12.000 en 2015 et ce chiffre a explosé depuis la pandémie de Covid-19. Une des causes de cette nette augmentation des enfants en situation de rue est l’augmentation du taux de décés des parents à cause de la pandémie. Les orphelins n’ont plus d’habitation et sont obligés de vivre dans la rue. Aussi, la pauvreté de Madagascar ne cesse d’être de plus en plus extrême.

Sans accompagnement, l’avenir des enfants en situation de rue est compromis. D’après un psychologue, « ces enfants en situation de rue ont beaucoup de chances de devenir des criminels, vu le contexte actuel. Ils seront habitués à se battre, à voler et à arnaquer pour manger. Ils n’auront plus d’empathie et vont commencer à ne plus avoir peur de l’autorité. ». Cependant, de nombreuses organisations et associations prennent en charge ces enfants, à l’instar de SOS Village d’enfants qui prend actuellement en charge 488 enfants de manière intégrale, 3653 jeunes dans des programmes de renforcement familial et 2224 enfants en appui scolaire. Pour appuyer cette prise en charge, la fondation dirigée par Sidika Akbaraly a fait don de 12 ordinateurs portables, 30 tablettes et 2 imprimantes au programme de renforcement familial de cette association. Ce don s’aligne aux Objectifs de Développement Durable (éducation de qualité, égalité entre les sexes et pas de pauvreté) et facilite la transition de l’éducation des enfants vers l’employabilité.

La constante augmentation des enfants en situation de rue et des Sans Domicile Fixe en général, est la preuve palpable de l’appauvrissement de Madagascar. Avec l’inflation ingérable actuelle, la situation va de pire en pire.

T. Berado

Lire aussi