La Gazette de la grande ile

VIH/SIDA : 42 000 séropositifs à Madagascar

Publié le 04 août 2022

A Madagascar, en 2019, le Comité national de lutte contre le Sida (SE-CNLS) estime à 40 000 le nombre de personnes vivant avec le VIH/SIDA, mais seuls, 12 % d’entre eux sont traités. Selon la secrétaire exécutive de la lutte contre le SIDA à Madagascar, Jasmine Rasoanarivo, 0,3% soit 42 000 personnes, sont infectées par le VIH/SIDA à Madagascar actuellement. En termes de tests, 500 000 ont été effectués chaque année et 2 190 personnes ont été confirmées infectées par le virus en 2021, soit une hausse de 5% en deux ans. Les districts de Mahajanga, Diégo et Toamasina ont le plus grand nombre de tests positifs. Environ 9 000 sur les 42 000 estimés, soit 21% ont été étroitement diagnostiqués, y compris les nouveau-nés et les femmes enceintes. La maladie n’est pas mortelle si elle est détectée tôt et correctement traitée. Il convient de noter que les financements pour la lutte contre le VIH/SIDA ont diminué en raison de l’épidémie de Covid-19, selon les explications. Cependant, Madagascar dispose toujours de médicaments gratuits bien connus des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Aucune opération de sensibilisation n’est menée par le ministère de la Santé publique. Les dirigeants ont misé sur la lutte contre la Covid-19 durant ces deux dernières années et ce n’est pas étonnant si l’on assiste à la hausse explosive des personnes infestées par le VIH/SIDA. Et si l’auto-dépistage est déjà répandu dans les pays développés, il ne l’est pas encore à Madagascar. Pourtant, toutes les personnes atteintes du virus peuvent continuer à mener une vie normale, à condition de suivre un traitement adapté.

Nandrianina

Lire aussi