La Gazette de la grande ile

Travaux sur les routes nationales : Que du bluff !

Publié le 05 août 2022

L’état des routes nationales à Madagascar reste déplorable. A titre d’exemple, la route nationale 5A Ambilobe-Vohémar d’une longueur de 160 km n’a pas été achevée depuis quatre ans (2019-2022). L’ancien président Hery Rajaonarimampianina et l’actuel Chef d’Etat ont promis sa réhabilitation. La RN44 (Moramanga – Ambatondrazaka) qui fait 109 km n’a pas été achevée depuis 5 ans si les travaux ont démarré en 2017. Seulement 114km de la RN-13 (Taolagnaro – Ambovombe) sont réhabilités si elle est d’une longueur de 493 km. La pose de première pierre a été réalisée depuis longtemps, mais la route nationale -12A (Vangaindrano – Taolagnaro) n’est toujours pas achevée. La RN2 (Antananarivo – Toamasina) reste impraticable et pourtant des travaux ont faits en début d’année. Les travaux sur les routes nationales ne sont que du bluff. L’incompétence flagrante du ministre des Travaux Publics Jerry Hatrefindrazana est pointée du doigt. Il figure parmi les ministres qui méritent d’être destitués de leur poste. Malgré son inefficacité, le ministre Jerry Hatrefindrazana a osé quémander auprès d’Exim Bank China pour des projets de construction de routes dont la RN5A reliant Ambilobe et Vohémar, la route reliant Ivato et Ambohitrimanjaka et d’autres qui doivent encore être achevés. Ce qui est intolérable dans tout cela, c’est que plusieurs milliards d’ariary sont dépensés follement, chaque année, pour des travaux de construction et de réhabilitation bidon. Prenons pour exemple les travaux sur la RN2. L’état des routes demeure pitoyable et les travaux sans garantie se dégradent en quelques mois.

Nandrianina

Lire aussi