La Gazette de la grande ile

Edito: Des enseignants étrangers dans les universités malgaches

Publié le 08 août 2022

Une des annonces du “sucré du peuple” : construire de nouvelles universités et faire venir des professeurs étrangers. Une annonce qui fait rire certains enseignants chercheurs, car le ” sucré du peuple” ne sait certainement pas qu’un certain nombre des enseignants chercheurs malgaches font des missions d’enseignement dans les universités étrangères, qu’ils interviennent dans des séminaires dans des universités étrangères, qu’ils participent aux rencontres scientifiques dans les universités étrangères et publient des articles scientifiques dans des revues étrangères et sont payés dès la fin de leur mission à l’extérieur. Ce régime annonce faire venir des enseignants étrangers alors qu’il n’est même pas capable de payer en fin d’année universitaire les enseignants vacataires qui doivent attendre deux ou trois années pour aller faire la queue dans les bureaux de poste et toucher le quart de ce que l’Etat leur doit, à moins que quand il s’agit de payer des étrangers, les bourses sont déliées et l’Etat peut payer rapidement. La peur de l’étranger est encore fort chez nos dirigeants même s’ils scandent l’indépendance à tout bout de champ. Ce régime annonce construire des universités aux normes, mais il est bon que quelqu’un donne à qui de droit les critères de classement des universités qui ne se limitent pas à quatre murs orange et mauve, à la connexion, et à des enseignants étrangers. Mais cela paraît relever de la stratosphère pour les dirigeants… Alors, si le sucré du peuple dans le fait qu’il aime faire des annonces tonitruantes, annonce la construction d’universités aux normes avec des enseignants étrangers, il en a tout à fait le droit, mais entre la parole et les actes et surtout entre la prise de conscience de ce qui est réellement exigé pour répondre aux normes, il y a un immense fossé que le grand Timonier et ses fervents serviteurs semblent ignorer.

La Gazette

Lire aussi