La Gazette de la grande ile

Défécation à l’air libre : 40% de la population la pratique

Publié le 09 août 2022

A Madagascar, 40% de la population sur l’ensemble de l’île pratique la défection à l’air libre, d’après le dernier chiffre de l’Unicef. L’accès limité à l’eau potable et les mauvaises pratiques d’assainissement et d’hygiène sont particulièrement préoccupants, en particulier compte tenu du lien avec la malnutrition chronique et la diarrhée qui affectent les enfants de moins de 5 ans à Madagascar. Impossible d’éliminer la défécation à l’air libre sans éliminer la pauvreté. Les sans-abris n’ont pas d’argent pour utiliser les toilettes publiques. Ce n’est pas étonnant s’ils font leurs besoins n’importe où. Mis à part la pauvreté, le problème d’insalubrité et de la défécation à l’air libre relève aussi de l’éducation. Le phénomène est d’actualité même en pleine ville malgré les toilettes publiques présentes dans chaque coin de rue, comme c’est le cas à Analakely.

Nina

Lire aussi