La Gazette de la grande ile

Usurpation de fonction : Il faut sévir

Publié le 11 août 2022

La vie est si dure qu’elle conduit certains individus à faire tout et n’importe quoi pour survivre. Les escroqueries et les abus de confiance ne datent pas d’aujourd’hui, mais ils ont tendance à se multiplier. Au chapitre des infractions voisines, on assiste aussi à une recrudescence des usurpations de fonction. On ne compte plus le nombre de personnes qui se font passer pour des médecins, dentistes, magistrats, avocats, huissiers, douaniers, policiers, gendarmes, militaires, députés, sénateurs, maires, conseillers municipaux et agents administratifs alors qu’ils n’ont ni le titre, ni le statut, ni le grade, ni les qualifications. Leur but est de mettre en confiance des personnes confrontées à un problème juridique pressant ou à un obstacle administratif urgent et de leur soutirer le maximum d’argent. Pour paraître crédibles, ces escrocs n’ont aucun scrupule à exhiber de faux diplômes, à porter de faux uniformes et à arborer de faux badges. Après avoir plumé leur proie, nombreux sont les arnaqueurs qui disparaissent sans laisser d’adresse ou qui ne répondent plus au téléphone. D’autres se montrent agressifs lorsque la victime demande à être remboursée. Ces escrocs méritent des sanctions exemplaires.
Folojaona

Lire aussi