La Gazette de la grande ile

Régime TGV : Aucun respect des aînés

Publié le 12 août 2022

Le régime actuel est composé de personnages insolites qui se montrent tous hautains et irrespectueux. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils ont obtenu leur place grâce au vote de la population qu’ils doivent servir. Au contraire, ils se croient supérieurs au commun des Malgaches. Hier, les fonctionnaires retraités sont sortis de leur silence face à la négligence et la méprise dont fait preuve le régime à leur encontre.

Les fonctionnaires retraités sont composés d’anciens enseignants, d’agents des forces de l’ordre, d’agents de la poste, des topographes, etc… bref, des personnes qui ont servi le pays toute leur vie. A leur âge, ils sont vulnérables. Avec la pandémie de Covid-19 qui continue de sévir et la crise socioéconomique engendrée par l’incompétence de nos dirigeants, ces personnes âgées sont en danger de mort. Pour empirer la situation, le régime refuse de payer leur pension. Une façon indirecte de les tuer à petits feux dans la souffrance.

Le régime TGV n’a aucun respect pour ces aînés. La semaine dernière, Raholdina Betaintso­fina a menacé de mort avec une arme à feu et un couteau, le président du Fokontany d’Analama­hitsy, un homme plus âgé qui lui. Un geste désespéré qui démontre à quel point ce député a le complexe du Lilliputien (complexe des hommes de petite taille et qui ont peur d’être oubliés) qu’il a un besoin urgent de soins psychiatriques.

T. Berado

Lire aussi