La Gazette de la grande ile

Université de Diego : Défécatoire publique

Publié le 17 août 2022

Le campus universitaire de Diego est en piteux état. Plus aucune toilette ne fonctionne. Les étudiants et les enseignants doivent faire leurs besoins à l’air libre. Pire, les gens de passage font également la même chose. Ce campus universitaire est devenu un défécatoire public. Pendant ce temps, le régime dépense des milliards d’ariary dans la construction d’écoles et d’universités dits « Manarapenitra », qui ne sont que des coquilles vides sans étudiants et surtout sans enseignants. Le régime a ce besoin irrépressible de construire des contenants sans contenu, exactement à l’image de la tête des dirigeants qui ne sont que des boules vide. Les universités existantes comme celle de Diego ou d’Antananarivo, périssent et se transforment en ruines. Notons aussi que les étudiants de l’Université de Diego se plaignent qu’ils doivent payer la professeure Manorohanta Cécile, sœur du Premier Ministre Ntsay Christian, pour pouvoir finir leurs études et valider leur rapport ou leur diplôme. C’est à se demander si Manorohanta Cécile elle-aussi fait ses besoins en plein air…

T. Berado

Lire aussi