La Gazette de la grande ile

Madagascar : Dépendant à 80% des importations

Publié le 09 septembre 2022

Madagascar est censé être un pays à vocation agricole, pourtant il n’est pas capable de produire suffisamment pour sa consommation interne. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le pays a toujours recours à l’importation pour combler le manque de produits agricoles. Par ailleurs, le Ministre de l’industrialisation, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy lui-même a souligné lors d’un point de presse qui s’est tenu à Ambohidahy hier,  que Madagascar dépend à 80% des importations et subit ainsi les effets des fluctuations des prix sur le marché international. On peut en conclure que la population malgache vit de l’importation. Il a également évoqué que la technique d’importation à outrance a marché en avançant que l’inflation a pu être contenu. Cependant, cela passe comme une affirmation gratuite aux oreilles des citoyens malgaches qui se plaignent du coût élevé de la vie. Le Ministre Edgard Razafindravahy en question a rajouté que la baisse des prix au niveau international devrait se faire ressentir et se refléter sur le marché local. Par rapport à cela, il a indiqué que le prix du kilo de riz importé ne devrait pas dépasser les 2 200 ariary, le prix de la farine à 3 300 ariary le kilo et le prix du litre d’huile de palme devrait s’établir à 8 250 ariary. Néanmoins, celui-ci admet que l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire ne pourrait se faire que par l’augmentation de la production locale. Autrement dit, l’importation ne devrait être qu’une solution passagère et qu’il ne faudrait pas en dépendre constamment, alors que les terres arables ne manquent pas dans le pays.

Jean Riana

Lire aussi