La Gazette de la grande ile

Employés malgaches : Plus respectés à l’étranger

Publié le 23 septembre 2022

En dehors de quelques cas isolés de maltraitance des employés malgaches à l’étranger, le reste est traité dans le respect des droits du travail et des droits humains. Dans les pays développés, les travailleurs malgaches sont traités de la même façon que les travailleurs locaux. Ces pays sont stricts au niveau du respect de la loi. Par contre, les pays en développement montrent plus de laisser-aller. Ce qui n’est pourtant pas le cas de tous, car en Jordanie, les employés malgaches n’ont jamais rapporté le moindre écart de la part des employeurs.

Le salaire moyen d’un employé malgache en Jordanie équivaut à 1.600.000ar. Il est hébergé par l’employeur et bénéficie d’une sécurité sociale et sanitaire. Les employés malgaches envoyés en Jordanie travaillent dans le secteur textile. Notons qu’il y a actuellement 250 Malgaches qui travaillent en Jordanie. A Madagascar, malgré l’existence de loi limitant le salaire le plus bas, un employé qui exécute le même travail gagne environ 120.000ar par mois. Il ne bénéficie d’aucune assurance sociale et sanitaire. Pire, s’il tombe malade, ces jours d’absence sont déduits de son salaire.

Le respect des droits des travailleurs est encore un travail de longue haleine à Madagascar. A plus de 90% informelles, les entreprises malgaches ne sont pas soumises aux lois. Les employés ne peuvent pas porter plainte, car ils ne sont même pas sous contrat. Pourtant, les employés malgaches endurent, car le travail se fait rare. Il vaut mieux survivre dans une entreprise où les droits ne sont aucunement respectés que mourir de faim.

T. Berado

Lire aussi