La Gazette de la grande ile

Jeunes chercheurs malgaches : Désavantagés par la politique du régime

Publié le 27 septembre 2022

Jusqu’ici, les résultats de recherches effectuées par les jeunes universitaires de Madagascar restent dans le domaine de l’expérimentation universitaire et ne bénéficient d’aucun appui de l’Etat pour être exploitées.

Lors des salons et autres manifestations estudiantines, les jeunes chercheurs malgaches présentent toujours des produits de leur recherche dans divers domaines comme l’énergie, la robotique, les travaux publics, etc…des produits innovants pouvant être des solutions pour les problèmes actuels auxquels le pays doit faire face. Cependant, ces produits sont bloqués toujours au niveau de la recherche et ne bénéficient pas d’appui nécessaire de la part de l’Etat pour être exploités et utilisés dans l’objectif de faire avancer le pays.

L’Etat malgache néglige complètement l’éducation. Que ce soit l’éducation de base ou les recherches universitaires. Pourtant, ces jeunes chercheurs peuvent apporter la solution dont Madagascar a besoin pour avancer. L’Etat alloue des sommes colossales dans divers projets sans importance comme le Colisée au Rova ou le Téléphérique, mais oublie d’appuyer l’éducation qui est un des piliers du développement. Les étudiants de l’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo à Vontovorona possèdent la solution énergétique pour libérer Madagascar de la dépendance à l’énergie fossile. Les étudiants de l’Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques d’Antananarivo peuvent faire du secteur Agriculture et élevage un moyen de subsistance pour toute la population malgache à partir des résultats de leur recherche. Cependant, ces étudiants sont délaissés. Oubliés sur les bancs de l’université, ils ne peuvent pas bouger pour contribuer au développement du pays. Les étudiants en communication, toujours à l’Université d’Antananarivo, possèdent la stratégie pour faire coopérer tous les acteurs de la politique et de l’économie pour créer une synergie instaurant la paix dans le pays.

Les jeunes chercheurs sont désavantagés par une politique absurde du régime, consistant à mettre en avant les projets bling-bling. Même le retard, voire l’absence de paiement des bourses d’étudiants restent un facteur d’un manque de motivation pour les étudiants. A ce rythme, le régime va finir par supprimer l’éducation à Madagascar.

T. Berado

Lire aussi