La Gazette de la grande ile

Subvention à la Jirama : 500 milliards d’ariary gaspillés

Publié le 27 septembre 2022

Aucune société ne fera mieux en termes de dépenses que la Jirama. La société d’eau et d’électricité a déjà dépensé les 500 milliards d’ariary de subvention inscrite dans la loi de finances rectificative 2022. D’après les explications du ministre de l’Energie et des hydrocarbures, Andry Ramaroson, hier, la grande partie de cette somme a été consacrée aux travaux suite à la panne survenue début de cette année à la centrale hydroélectrique d’Andekaleka et à l’achat de carburant et le règlement des créances envers les fournisseurs d’électricité avec respectivement 260 milliards d’ariary et 223 milliards d’ariary dépensés.

260 milliards représente plus de la moitié de la subvention octroyée par l’Etat à la Jirama. Une somme colossale, sachant surtout que depuis cette panne, le délestage persiste neuf mois plus tard. La situation dans certains quartiers ne cesse même d’empirer. Et ce en dépit de l’annonce de l’augmentation de la production à Andekaleka. En effet, les travaux de réparation qui y ont été procédés durant ces long mois sont achevés, d’après les responsables de la Jirama.

L’annonce a été faite la semaine dernière. Andekaleka a donc atteint son ancienne pleine capacité qui est de 90MW. Logiquement, cela devrait mettre fin au délestage, mais non, la Jirama ne fonctionne pas ainsi. Il va sans dire que la subvention à la société n’est que de l’argent jeté par la fenêtre, du pur gaspillage ! En même temps, la société a également souligné la hausse de production avec l’installation d’un quatrième groupe d’une capacité de production de 33 MW. La production d’électricité d’Andekaleka, qui fournit le réseau interconnecté d’Antananarivo, passera ainsi à 120MW.

Aina P.

Lire aussi