La Gazette de la grande ile

Faute d’allocution à la CENI : erreur fatale

Publié le 28 septembre 2022

Lors de la présentation du logiciel pour recueillir les coordonnées de la population pour la nouvelle liste électorale lundi dernier, le représentant de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Alberto Ranaivodimby,  a affirmé qu’ils vont également prendre les coordonnées des détenus qui peuvent voter. Une erreur d’allocution sur laquelle les médias locaux se sont empressés de rebondir. Ce qu’il voulait dire, c’est qu’il y a des détenus qui ne sont pas encore condamnés et qui ont le droit de voter. Une erreur fatale mal interprétée par la population et qui a déjà fait le tour des réseaux sociaux.

Lire aussi