La Gazette de la grande ile

Entrepreneurs routiers : Ignorés par Jerry Hatrefindrazana

Publié le 01 octobre 2022

Les entrepreneurs routiers ont lancé un mouvement d’alerte hier à Anosy par rapport au non-paiement de leurs salaires. En 20 ans, aucun dirigeant ne nous a fait ça, mais nous avons toujours été payés, dénoncent-ils. Ces derniers se disent trahi par le Champion et le ministre des Travaux Publics, Jerry Hatrefindrazana. Le Sucré du peuple et le ministre Jerry Hatrefindrazana qui les a accordé trois jours au plus tard, pour résoudre leur situation lors d’une rencontre il y a deux mois. Soixante jours ont écoulé mais les entrepreneurs routiers sont toujours en attente du déblocage de leurs salaires. Le ministre des Travaux Publics Jerry Hatrefindrazana fait tout simplement la sourdre oreille. « Les responsables du Trésor qui dispose d’une somme de 546 milliards d’ariary et les salaires du Fonds routiers qui s’élèvent à 33 milliards d’ariary ne sont toujours pas payés », se demandent les entrepreneurs. Si les dirigeants continuent de faire la sourde oreille, les réclamations vont s’intensifier, indique-t-on. Il convient de souligner que l’argent des entrepreneurs routiers n’ont n’a été payés au cours de ces trois dernières années. Bref, le régime actuel prévoit le recrutement de 17 900 fonctionnaires, alors qu’il n’a même pas été en mesure de payer ceux qui sont déjà en fonction. Les grèves s’enchaînent dans tous les secteurs (fonds routier, éducation, santé, justice). Les employés de Pharmalagasy qui n’ont pas reçu leurs salaires depuis cinq mois se sont manifestés dernièrement. Les greffiers au niveau du ministère de la Justice menacent également la tenue d’une grève générale. Ces derniers qui réclament la hausse de leur indemnisation donnent un ultimatum de 72 heures aux dirigeants pour résoudre leurs problèmes à partir de lundi prochain.

Nandrianina

Lire aussi