La Gazette de la grande ile

Séries de baleines mortes échouées sur nos côtes : Que font les ministères en charge ?

Publié le 05 octobre 2022

Depuis juillet, au moins une dizaine de baleines mortes ont échoué sur nos côtes ! Les découvertes ont été faites dans les régions d’Atsimo Andrefana, de Sava, de Diana, de Boeny, d’Anosy, d’Androy, d’Analanjirofo et de Fitovinany. Ci-après une petite liste (non-exhaustive) des lieux où on les a retrouvés avec les dates :

 

Plage Libanona, Tôlagnaro 2 août  2022
Avaradrova, Morondava 5 août  2022
Plage Ramena, Antsiranana II 9 août  2022
Baie d’Antongil, Maroantsetra 22 août  2022
Grand pavois, Mahajanga 09 septembre 2022
Bifefiky, Nosy Be 03 octobre 2022

 

Selon le Ministre en charge de la Pêche et de l’Économie bleue, Paubert Mahatante : « Depuis début 2022, douze échouages de baleines ont été enregistrés sur les plages malgaches et que des études afin de déterminer si la mort de ces baleines est liée au changement climatique, ou s’il y a d’autres facteurs plus graves, vont être entreprises.

Nous sommes maintenant au mois d’octobre, les résultats depuis ? Des mesures adéquates, ont-elles été prises ? Madame la Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Marie Vina- Orléa, vous êtes également concernée par cette affaire !

La situation est quand même inquiétante même si le taux de mortalité est de 1 pour 1 000. Ces échouages sont étranges au point d’alerter ceux de notre île voisine à La Réunion qui ont également publié des articles le 12 septembre 2022 et le 3 octobre 2022 sur L’info.re (https://bit.ly/3C2YBRr – https://bit.ly/3UYNqlc)

La découverte de l’énième cadavre de baleine de 14 mètres sur la plage de Bifefiky, à proximité de l’aéroport de Fascene Nosy Be, le 3 octobre n’est-il pas un signal d’alerte ? Nos côtes sont-elles devenues toxiques ?  Les mesures de recommandation et de sensibilisation de la population à ne pas manger la chair pour éviter une probable intoxication ou encore la mobilisation des éléments de la gendarmerie sur les lieux, c’est bien. Mais, des investigations en vue de connaître les causes de cette série d’une dizaine de baleines retrouvées mortes sur nos côtes doivent au plus vite être menées !

Nous le rappelons encore et encore : Il faut aller au-delà des « annonces », plus que jamais, il faut des actions et cela à tous les niveaux.

F. Ntsoa

Lire aussi