La Gazette de la grande ile

Approvisionnement en eau dans le Sud : aucune solution pérenne

Publié le 05 octobre 2022

Concernant l’accès à l’eau potable dans le Sud, le régime a promis la mise en place d’un grand pipeline dont la réalisation sera assurée par le budget propre de l’Etat. Ce pipeline conduira l’eau à partir du fleuve Efaho jusqu’à Ambovombe, passant par Amboasary. Juste une histoire à tenir debout. Toujours des paroles, rien que des paroles, mais la réalisation reste en suspens. Les dirigeants qui se sont succédé n’ont trouvé aucune solution pérenne face au phénomène de sécheresse dans le Grand Sud de Madagascar. La situation est un prétexte pour les dirigeants de quémander, pour recevoir des appuis extérieurs. Le phénomène de sécheresse demeure aléatoire. L’Alimentation en eau dans le Sud (AES) contribue à l’approvisionnement en eau potable dans le Sud de Madagascar. Le manque d’eau dans le Sud demeure problématique, voire même très critique, malgré l’existence de cette entité. L’AES qui rassure l’approvisionnement en eau de la population du Sud, a un long chemin à parcourir, sa ligne de transfert d’investissement ayant été supprimée depuis 2018. Dans la région Ambovombe, le bidon d’eau de 20 litres se vend à 800 ariary, mais le prix s’élève à 3 000 ariary dans d’autres régions, à savoir la commune rurale Erada, Ambazoa. Un incendie s’est déclaré hier à Ambovombe Androy. L’AES a collaboré dans l’extinction du feu en raison de l’inexistence de pompiers dans la région.

Nandrianina

Lire aussi