La Gazette de la grande ile

EN BREF

Publié le 06 octobre 2022

Port-Bergé – Chefs de fokontany

Deux ans sans solde

Les chefs de fokontany de Port-Bergé n’ont pas reçu leurs indemnités depuis deux ans déjà. De ce fait, ils refusent de prendre part à l’opération de jugement supplétif et au recensement des électeurs qui ont débuté en début de ce mois. La réponse agressive du préfet de Sambava, Francis Madina n’a pas traîné. « Les chefs de fokontany sont nommés et de ce fait, sont facilement remplaçables. S’ils décident de ne pas faire leur travail, qu’ils démissionnent ! », affirme-t-il. Bref, ce sont des mots qui ne sont pas dignes d’un représentant de l’Etat. A noter que les chefs de fokontany sont indemnisés à 20 000 ariary par mois avant une revue à la hausse de leur dû à 40 000 ariary, il y a quelques mois de cela.

Aina P.

La religion opium du peuple

Les sectes, les sectes, les sectes : Y en a marre et c’est partout ! Le marché de la croyance religieuse et des « fiangonana zandriny » que ce soit nationaux ou internationaux, est devenu un business fructueux à Madagascar.

Notre journal est connu pour condamner les abus commis par des institutions, des particuliers, des entreprises et des associations. Nous ne sommes pas prêts d’y renoncer compte tenu des dérives en tous genres qui nuisent à l’intérêt général.

Bien souvent, la tournure des évènements donne raison à notre quotidien et nous dénoncerons le poison des sectes. Nos propos dérangeront assurément les adeptes des sectes concernées, mais d’une manière générale, nous savons qu’une grande partie de l’opinion publique approuvera nos critiques contre les sectes.

Depuis le 16 août, on en parle, et nous n’en avons pas fini avec les dénonciations des faux prophètes, fausses églises qui ne veulent que s’enrichir au profit d’une population faible et pauvre.

La Gazette

 

Lire aussi