La Gazette de la grande ile

Cours de change : L’Euro reprend du poil de la bête

Publié le 19 novembre 2022

Cela fait environ une semaine que l’euro prend du poil de la bête, vu que celui-ci dépasse de nouveau le dollar pour ce qui est du cours de change en ariary. Si l’on se réfère au cours de référence du 18 novembre 2022, un euro équivaut à 4 440,86 ariary et un  dollar équivaut à 4 302,40 ariary. Cela fait environ une semaine que l’euro a dépassé de nouveau le dollar, ce qui veut dire que la remontée se maintient. La monnaie euro a connu des hauts et des bas depuis sa création en 1999, mais le plus important est qu’elle a toujours su se relever ce qui n’est pas le cas de l’ariary qui reste en tant que simple spectateur face à une concurrence plus que perceptible de l’euro et du dollar américain. Autrement dit, les deux monnaies en question prennent de la valeur, ce qui n’est pas le cas de l’ariary. Le dollar américain (USD) a franchi la barre des 4 000 ariary au mois de juin 2022, depuis sa progression a continué arrivant à 4 302,40 ariary à l’heure actuelle. L’euro quant à lui a connu un moment de faiblesse au cours de ces derniers mois pour se relever petit-à-petit à l’heure actuelle.

La dépréciation de l’euro ces derniers mois est telle que sa valeur est passée en dessous de la barre des 4 000 ariary au mois de septembre dernier. Elle est passée sous la barre du dollar un mois avant. Il est à noter que la régression de l’euro est due au fait qu’il a été pénalisé par le contexte de la guerre en Ukraine. Actuellement, l’euro devance de nouveau le dollar même si celui-ci n’a pas cessé de prendre de la valeur ces derniers temps. En effet, le dollar continue sa progression laissant loin derrière l’ariary. L’euro qui a connu un moment de faiblesse passagère semble déterminer à rattraper son retard, vu qu’il est de nouveau supérieur au dollar et cela depuis une semaine. Selon le cours de référence d’hier, la différence entre les deux monnaies est de 128,26 ariary. Pour les monnaies comme l’euro et le dollar, la dépréciation n’est qu’un stade passager, ce qui n’est pas le cas de l’ariary. Il n’y a qu’à voir la forte appréciation du dollar et de l’euro face à l’ariary pour en avoir la preuve.

Andry  J

Lire aussi