La Gazette de la grande ile

Réhabilitation de la RN5 : Jery Hatrefindrazana se prend pour un héros

Publié le 23 novembre 2022

Le ministère des Travaux Publics procède actuellement au traitement des points noirs sur la route nationale 5 (RN 5) reliant Toamasina à Foulpointe. L’objectif est de relancer l’économie pour la facilitation de la circulation des litchis provenant de la région Analanjirofo. Le nombre de véhicules de transport de marchandises circulant sur cet axe va connaître une hausse importante. Les travaux sur cette route sont déjà en cours et sont prévus durer 12 mois. Le financement sur fonds de la Banque mondiale, dans le cadre de la composante d’intervention d’urgence et de contingence du projet de développement durable des routes.

Rien que des travaux dans le werawera. Le ministre en charge des Travaux Publics, Jery Hatrefindrazana se prend pour un héros, en effectuant des réhabilitations sur cet axe.  Une route ça s’entretien de façon régulière. Et l’on sait déjà que la campagne de litchis se fera au mois de novembre. Aussi, pourquoi le ministère de tutelle n’agit-il que maintenant ? En tout cas, l’économie de la région Analanjirofo ne dépend pas uniquement du litchi. A-t-on pensé au secteur du tourisme ? Pour cause de non entretien des routes, plusieurs acteurs ont abandonné la filière suite au Covid. Le ministère des Travaux Publics Jerry Hetrefindrazana n’a aucun bilan positif. Le défi du régime est la politique zéro nid-de-poule, mais les routes nationales restent en piteux état, particulièrement la RN2 reliant Antananarivo à Toamasina. En raison du mauvais état de la RN2, on enregistre des accidents quotidiens. Bref, pour essayer de se monter actif le ministre Jery Hatrefindrazana fait des annonces de travaux dans le werawera. Aucun résultat n’a été perçu depuis tout ce temps, mais c’est à quelques mois de fin de mandat que le ministre fait semblant de s’activer.

Le ministre Jery Hatrefindrazana et le représentant de la Banque africaine de Développement (BAD), Jean Jacques Nyirubutama, se sont rendus hier à Taolagnaro. La mission était de superviser l’état d’avancement des travaux de construction de route financés par la BAD dans la région d’Anosy, sur la route nationale 12 (RN12) qui relie Taolagnaro et Ebakika. L’état d’avancement des travaux sur la route nationale 13 Taolagnaro et Ambovombe sera également passé en revue lors de cette visite. A noter que dans le cadre de la réhabilitation de cette route nationale N°12, 79km de route, dont 44km reliant Taolagnaro à Ebakika et 35km entre Somisika et Masianaka, seront goudronnés, selon les précisions du ministère des Travaux Publics. Rien que des effets d’annonce, mais les travaux ne seront pas à leur achèvement comme à l’accoutumée.

Nina

Lire aussi