La Gazette de la grande ile

PLFI 2023 : adopté sans amendement

Publié le 26 novembre 2022

Déposé à l’Assemblée nationale le lundi 31 Octobre, le PLFI (Projet de loi de finances initiale) pour 2023 a été adopté sans amendement hier à l’Assemblée nationale à Tsimbazaza. 93 députés élus sur deux ont voté pour le PLFI. Il y a 151 députés à Madagascar, mais 95 députés ont participé au vote de la PLFI 2023.

Pour rappel, le gouvernement prévoit un taux de croissance économique à Madagascar pour l’année 2023. Le budget de la Présidence de la république pour l’année 2023 a été augmenté de 35,21%. Si cela est de 219 288 714 000 Ariary pour l’année 2022, cela a été augmenté de 338 487 175 000 Ariary pour l’année 2023.

L’élection présidentielle 2023 approche, et le budget de l’État a été augmenté.  Malgré les critiques sur la hausse du budget de l’État, aucun amendement n’a été effectué. Cela montre à quel point la seule priorité du gouvernement actuel est l’élection présidentielle 2023. En plus de cela, le budget pour la CENI (Commission électorale nationale Indépendante) est (45 milliards d’Ariary) pour la préparation des élections.

On se demande si cette loi a été vraiment lue, vérifiée et étudiée par les 95 députés ou s’ils veulent seulement assurer la réélection du Petit Timonier en 2023. Malgré le budget en hausse pour la Présidence en 2022, Mamimbahoaka et son équipe n’ont pas pu réaliser la plupart de ses Velirano. Et ce n’est pas en haussant le budget pour 2023 qu’il pense pouvoir achever tous les travaux qu’il n’a pas pu faire tout au long de son mandat. Mamimbahoaka a pris ses fonctions en 2019, mais jusqu’à présent, il n’a fait que des promesses en l’air et des inaugurations inutiles. Au lieu de se mettre au travail et tenir sa parole envers la population, il a préféré faire ses shows médiatiques. 13 Velirano constitue le programme IEM (Initiative pour l’Émergence de Madagascar). Il a eu quatre ans pour les réaliser, mais il n’a pas su honorer ses promesses. Et actuellement, son équipe et lui pensent duper la population en disant vouloir un mandat de plus pour pouvoir les réaliser.

Selon le ministre de l’Économie et des Finances, ce budget a été élaboré suivant le plan Émergence de Madagascar (IEM), avec un accent particulier sur la promotion de l’industrie, du tourisme, des énergies renouvelables ainsi que de l’agriculture et de l’élevage. Mais le contenu de ce PLFI ne correspond pas du tout à cela. Le budget pour le ministère du tourisme a été réduit de 9,18%. En 2022, cela est 11 843 832 000 Ariary, mais a été réduit de 10 755 877 000 Ariary pour l’année 2023. On a déjà parlé de cette réduction dans une de nos articles. C’est pour cela qu’on se demande si cette loi des finances a été vérifiée et lue par ces 93 députés ou s’ils ont tout simplement levé leurs mains bêtement. On voit à travers cela que la priorité de l’État n’est pas vraiment d’atteindre l’objectif de croissance économique qui est de 4,9% à Madagascar pour l’année 2023. Mais ce que l’on peut dire, c’est que l’équipe du Petit Timonier souhaite tout simplement assurer sa propagande et sa réélection pour 2023.

Larissa

Lire aussi